lundi 20 mai 2013

Inferno



Ce samedi c'était la nuit des musées et conformément à notre condition d'étudiants pauvres, Aliénor, Mila, Ludovic et moi-même en avons profité pour aller enfin voir L'ange du bizarre au musée d'Orsay avant de déambuler dans le muséum d'histoire naturelle pendant plusieurs heures.

Et c'est donc avec une certaine émotion (quasiment autant que la première fois que j'ai vu un Turner, c'est dire) que nous nous sommes extasiés devant ce Bourguereau sublime.

Dante et Virgile aux enfers 

 
Et pour dissiper tout doute, il s'agit bien de ce tableau que 
Gorgoroth a utilisé pour l'album Ad Majorem Sathanas 
Gloriam, et puisque Gaahl en était encore le chanteur, 
j'aurais presque envie de dire qu'il avouait déjà quelque 
chose, mais c'est peut-être faire preuve de mauvais goût.


 Il n'y aura finalement plus que deux autres
 œuvres de Bourguereau que je voudrais
 absolument voir, sa Pietà et surtout Le 
 premier deuil ci-dessus.










 Voyez comme ces ornithorynques se bidonnent. Nous pas : il a plu sans dscontinuer.



Bon. Puisque j'ai évoqué Gaahl, j'ai maintenant une excuse de choix pour publier ceci; il semblerait que la période soit propice à la sortie d'album et après les très bons derniers d'Angizia et de CocoRosie, Yggdrasil de Wardruna ravit présentement mes oreilles.

1 commentaire:

  1. Ah, Dante et Virgile aux enfers, un des tableaux qui me donne tant envie d'aller voir l'expo! Cette beauté me sidère, il me tarde de voir l'original.

    Vos tenue sont toutes très belles, j'aime tout particulièrement ta jupe!

    RépondreSupprimer